Projet détection de chlore

FICHE DE PROJET POUR LA RECHERCHE DE FINANCEMENT

TITRE DU PROJET : MISE EN PLACE DE SOIXANTE-DIX (70) SYSTEMES D’ALERTE DE DEFAUT DE CHLORATION DANS LES SYSTEMES D’AEP DE LA SONEB

1. Contexte et justification du projet

La SONEB est un opérateur public dont l'une des missions est l'Alimentation en Eau Potable des centres urbains et périurbains. Elle a démarré ses activés en janvier 2004 à la suite de la réforme du secteur de l'Electricité et de l'Eau, qui a conduit à la séparation des deux activités précédemment gérées par l'ex Société Béninoise d'Electricité et d'Eau SBEE. La Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB), a été créée par le Décret N°2003-203 du 12 juin 2003.

A fin Décembre 2018, la population desservie par le réseau d'eau de la SONEB est estimée à environ trois millions deux cent cinquante-trois mille soixante et un (3 253 061) d’individus avec une longueur de réseau de 6 323 690 ml. Soixante et neuf (69) chefs-lieux de commune sur les soixante-dix-sept (77) que compte le Bénin sont alimentés en eau potable via soixante et deux (62) systèmes d’AEP.

La qualité de l'eau produite et distribuée par la SONEB est suivie par sept (07) laboratoires répartis ainsi qu’il suit dans les douze (12) Départements que compte la République du Bénin.

Les problèmes de santé les plus dangereux associés à l’eau de boisson sont ceux liés à sa qualité microbiologique. En effet un certain nombre de microorganismes pathogènes susceptibles de se retrouver dans l’eau provoquent des maladies dans la population avec quelques fois des épidémies de choléra et autres gastro-entérites. Au vue des menaces pour la santé que pourrait constituer l’eau de boisson, il est admis que la désinfection particulièrement la chloration avec un résiduel de chlore libre dans l’eau au robinet permet de protéger les populations contre des risques sanitaires liés à la contamination de l’eau par ces agents pathogènes.

Dans ce sens, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recommandé dans ces différentes éditions des Directives de qualité pour l’eau de boisson, un résiduel d’au moins 0,1 mg Cl2 par litre d’eau au robinet du consommateur. Le décret N°2001-094 du 20 février 2001 fixant les normes de qualité de l'eau potable en République du Bénin, en son article 21, stipule que « l’exploitant d’un système de distribution d’eau potable comportant un système de désinfection par chloration maintient en tout temps un niveau de désinfectant résiduel dans son réseau de distribution » Le niveau minimum de désinfectant résiduel au niveau de l’abonné, fixé par ce décret est de 0,1 mg/L de chlore résiduel libre.

Au vue de l’importance que revêt l’opération de chloration dans la sécurisation sanitaire de l’eau distribuée, il est nécessaire voir indispensable que les conditions optimales de sa mise en œuvre soient adoptées. A cet effet, la SONEB a prévu mettre en place, au niveau de chacune ses stations de traitement l’eau (au nombre de 70) un système d’alerte de défaut de chloration. 

Le projet vise à doter les stations d’eau concernées de système d’alerte efficace et moderne pouvant permettre de s’assurer à tout instant de la désinfection de l’eau produite et distribuée.

 

2. Objectif du projet

Le projet vise à doter les stations d’eau de système d’alerte efficace et moderne pouvant permettre de s’assurer à tout instant de la désinfection de l’eau produite et distribuée.

Ce projet permettra de :

  • Garantir la désinfection en permanence de l’eau produite ;
  • Se conformer aux lignes directrices de qualité de l’eau de boisson de l’OMS et aux dispositions règlementaires béninoises relatives à la désinfection de l’eau distribuée en vigueur au Bénin ;
  • Eviter aux consommateurs les risques sanitaires liés à la mauvaise qualité microbiologique de l’eau distribuée.

 

3. Population cible

La population cible représente les habitants des localités desservies par les stations concernées

 

4. Ministère de tutelle

Ministère de l'Eau et des Mines 

 

5. Type du projet

Installation d’équipement d’alerte de défaut de chloration de l’eau produite

 

6. Durée du projet

La durée de mise en œuvre du projet est de Mars 2020 à Décembre 2020

 

7. Institution bénéficiaire

Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB)

 

8. Zones visées par le projet

Les systèmes d’AEP de la SONEB.

 

9. Secteur d'activités

Gestion de la sécurité sanitaire de l’eau.

 

10. ​Coût Total du projet

Sept cent cinquante-sept millions (757 000 000) FCFA..

 

11. Financement recherché

Sept cent cinquante-sept millions (757 000 000) FCFA


 Tenir compte des stations déjà prises en compte : Lokossa et les 15 autres stations : Allada, Tori, Toffo, Ouidah (DDAL), Ifangni, Sakété, Adjarra (DDOP), Djakotomey, Comè (DDMC), Glazoué, Zogbodomey (DDZC), Bassila, Tanguiété (DDAD), Nikki, Tchaourou (DDBA)

 Dans la mise en œuvre des recommandations du certificateur, une entreprise a réalisé en 2018 pour le compte de la SONEB la fourniture et l’installation d’un capteur de détection de chlore libre pour le système d’alimentation en eau potable de Lokossa pour un montant de 13 461 600 FCFA HT.

Dans le cadre de la coopération entre la SONEB et la GIZ, une requête a été formulée par la SONEB à l’effet d’un accompagnement financier de la GIZ pour l’installation de cet équipement dans 15 autres stations d’eau de la SONEB. La GIZ a répondu favorablement et les travaux ont été réalisés pour un montant de 110 000 000 FCFA

Bien vouloir revoir le montant approprié à communiquer pour cette recherche de financement.